Cote bookmaker

Voici un article qui devrait en intéresser plus d’un. Beaucoup se demandent régulièrement qui fixe les cotes bookmaker, d’où elles sortent et comment elles évoluent.

Après plusieurs années passées à travailler pour des bookmakers, je vais vous dévoiler comment sont créées les cotes des sites de paris sportifs au travers d’un dossier intitulé Cote Bookmaker. La 1ère partie est sous vos yeux, 7 autres suivront très prochainement.

Comment sont fixées les cotes bookmaker?

Pour répondre à cette question il faut avant tout préciser de quel sport nous allons parler, de quel type de pari et de quelle ligue. Pour faire au plus simple nous allons prendre comme exemple le football, puisque c’est le sport qui enregistre les plus gros volumes de paris et qui offre le plus grand nombre de types de paris, classiques ou spéciaux. Plusieurs sous-parties viendront alimenter ce dossier cote bookmaker, chaque partie ayant droit à un article. En voilà le menu :

Comment sont créées les cotes paris sportifs ?bonus netbet cote bookmaker
Cotes paris sportifs classiques
Cotes paris spéciaux (à venir)
Cotes ligues mineures (à venir)
Marché asiatique des paris sportifs (à venir)
Comment évoluent les cotes bookmakers ? (à venir)
Qu’est-ce que Betradar ? (à venir)
Qu’est-ce que Betfair ? (à venir)

 

Comment sont créées les cotes paris sportifs?

L’origine même des cotes paris sportifs reste un mystère pour beaucoup de gens. Facile de proposer des paris en s’alignant sur d’autres concurrents mais qui les propose à la base ? Il faut savoir que c’est un résultat purement mathématique fondé sur des statistiques qui définit les « prix », la cote est donc le résultat d’un algorithme. Certains sites de paris sportifs vont utiliser les statistiques des 5 dernières années, d’autres préfèrent remonter aux 10 dernières, prenons donc comme base la tranche 5-10 ans et nous couvrirons ainsi l’offre de la grande majorité des bookmakers.

Exemple de calcul des cotes foot

Nous parlons ici de la publication des cotes bookmaker sur l’issue d’une rencontre 1X2 ou 1N2, le plus classique des paris. 3 issues seront donc possibles au bout des 90 minutes, Victoire 1, Match nul X, ou Victoire 2. Les statistiques calculées au préalable vont nous donner la probabilité qu’a chacun de ses évènements de se produire, du type, en 1X2:

Cotes sans marge bookmaker:

Match 1 X 2
Probabilités* 55% 30% 15%
Cotes 1.82 3.33 6.66

* Pourcentage total de 100%

La cote est donc l’inverse de la probabilité, elle se calcule de cette façon: 1/probabilité

Le bookmaker doit ensuite y ajouter sa marge, afin que le pourcentage total dépasse les 100%, sinon il vous suffira de jouer une mise particulière sur chacune des cotes ci-dessus pour ne jamais perdre d’argent (ni d’en gagner d’ailleurs). Cette marge permet aux bookmakers de gagner de l’argent sur le long terme, puisque les cotes proposées en ligne traduisent une probabilité supérieure à ce qu’elle est réellement. Vous me suivez ? Explication:

Prenons une marge de 110% par exemple, répartie proportionnellement sur chacune des possibilités 1, X ou 2 (chaque opérateur peut ensuite décider d’être plus compétitif sur n’importe laquelle des 3 issues mais ici nous allons ajouter 5,5% à la victoire (1), 3% au match nul (X), et enfin 1,5% à la victoire (2), soit 10% supplémentaires répartis proportionnellement).

Cotes finales avec marge bookmaker:

Match 1 X 2
Probabilités* 60.5% 33% 16.5%
Cotes 1.65 3.00 6.05

* Pourcentage total de 110%

Pour rappel, la cote du favori était à 1.82 avant que le bookmaker n’y applique sa marge. Vous pouvez remarquer que la différence ici est énorme, puisque la cote vous est proposée en ligne à 1.65!

Fin de l’exemple

En conclusion, le parcours est le suivant: des statistiques nous amènent à des probabilités, ces probabilités se traduisent par des cotes, et enfin le bookmaker applique sa marge (ou taux de redistribution) à ces cotes « brutes » avant de vous les proposer.

Ce format de cote que nous connaissons en France est appelé cote décimale. Sachez cependant qu’il existe d’autres formats que nous allons présenter de suite et qui viendront terminer cette première partie sur les cotes bookmakers, ce sont les cotes fractionnelles et les cotes américaines.

Cotes décimales

C’est le format connu de tous. Appelées également cote européennes, les cotes decimales se présentent sous la forme 1,75 par exemple. Vous multipliez votre mise par la cote et vous obtenez vos gains potentiels. Vous pariez 10€ sur la victoire de Montpellier pour une cote de 1,75. Si Montpellier gagne vous remportez 10 x 1,75 = 17,50€, soit 7,50€ de profit net.

Match 1 X 2
Montpellier – Toulouse 1.75 3.40 4.75

Cotes fractionnelles

Ou cotes anglaises. Elles se présentent sous la forme 3/4. Pour les ramener à leur forme décimale il suffit de faire l’operation et d’y ajouter 1. Ici, 3/4 équivaut donc à 1,75. (3/4)+1=1,75

Match 1 X 2
Montpellier – Toulouse 3/4 12/5 15/4

Cotes américaines

Deux possibilités, soit +, soit -, du type -129 ou +471. Si vous voyez -129 cela signifie qu’il vous faut miser 129€ pour gagner 100€ (cote décimale de 1,78). Si vous voyez +471, il vous faut parier 100€ pour gagner 471€ (cote decimale de 5,71).

Match 1 X 2
Montpellier – Toulouse -129 +249 +471


bonus pmu cote bookmaker

Vous connaissez désormais les bases des paris sportifs, vous maîtrisez les cotes bookmakers, la marge, et vous savez comment les bookmakers fixent les cotes et gagnent de l’argent. Rendez-vous donc dans la prochaine partie réservée aux cotes des paris classiques.

N’hésitez pas à nous poser vos questions et à reagir sur cet article !

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

7 Réponses pour Cote bookmaker

  1. Mister-X dit :

    c’est réglé, les commentaires sont désormais ouverts, petit souci technique :)

  2. Burma dit :

    Salut,

    Mais je pense qu’ ils intègrent d’ autres paramètres pour calculer une cote,car sur 10 ans un club peut être passé de troisième division en Première ou faire des allers retours D1 D2 ou modifier de facon importante leur équipe (exemple:PSG).

    • Mister-X dit :

      Oui bien sûr que dans certains cas extrêmes les mathématiques ne suffisent pas, notamment dans le cas d’un grand nombre de transferts ou d’une relégation pour raison financière, mais comme le dit godmax nous évoquerons ces différents points plus tard dans ce dossier.

  3. Godmax dit :

    Bah je crois que le reste sera expliquer plus tard pcq là ils ont juste la base pour les cotes non ? Puis ils doivent regarder comment ça bouge sur Betfair et dans l’avant dernier article ils parleront de Betradar qui fournit les cotes et pleins d’autre trucs j’crois. Et après ça la cote sera différente :)

  4. maot dit :

    Les historiques sur 5-10 ans servent à regarder les confrontations entre deux équipes. Par exemple, l’OM n’a pas gagné à Bordeaux depuis 34 ans, le bayern est la bete noire du real en ligue des champions. Cela rentre dans les paramètres de l’algorithmes mais ça ne fait pas la cote finale.
    D’ailleurs la cote de l’italie en demi finale de l’euro était de 4 environ alors que l’allmemagne n’a jamais battu l’italie en phase finale. On va pas regarder les perfs d’une équipe sur les dix dernières années c’est ridicule.
    Parce que si on fait ça le PSG devrait pas avoir des cotes terribles alors………

  5. Mister-X dit :

    Ce sont les bases qui se calculent sur les 5-10 dernières années, là tu évoques des cas particuliers, les bêtes noires, les périodes actives sur le marché de transfert… évidemment que dans ces cas-là les bookmakers s’adaptent, ils ont au moins autant d’infos que les parieurs, c’est logique ! Nous parlerons de ces cas particuliers dans les prochaines parties, c’était prévu :)

  6. nino38 dit :

    Salut mister x

    j’en profite pour te poser des questions je vais essayer detre clair:
    le book une fois établie c’est cote pour un match odds par exemple la cote va bouger suivant les mises,ils est obliger déquilibrer sa marge par rapport au mise????comment sa marche réellement est en live betting ils font comme betfair ils proposes des cotes est les revende aussi??comment ils gères marge,flux,mise c’est pas clair pour moi!!parce que ils ne se contente pas d’établier 3 cotes avec une marge est rester les bras croisés!!!comment font ils pour perdre de l’argent quelque fois alors qu ils ont pris une marge??a moins que cette marge soit mal équilibré

Laisser un commentaire